4 conversations, 8 thématiques

Conditions de vie

Nous associons, à tort ou à raison, jeunesse et précarité : logement, petits boulots, isolement, privations de toutes sortes… Etudiants, salariés, sans activité : quelle que soit leur situation, les jeunes sont trop souvent amenés à faire des choix, au détriment de leurs conditions de vie. 

Comment la situation économique actuelle affecte-t-elle la vie matérielle des 18-30 ans ? Quels impacts à court et moyen terme l’inflation pourra-t-elle avoir sur celle-ci ? Quels moyens pouvons-nous mettre en place pour y remédier ?

Bien-être psychologique

Être jeune en 2023, c’est se construire dans un monde en pleine mutation, traversé par des crises en cascade. Pas simple de se projeter quand le court terme devient imprévisible et quand on voit dans le long terme plus d’inquiétudes que d’opportunités. Le bien-être psychologique des jeunesses ne peut plus être un objectif secondaire. Il doit devenir une priorité pour que la France se projette dans l’avenir avec ambition et optimisme.

Comment se sentent les moins de 30 ans en 2023 ? Quels sont les différents facteurs qui participent à leur bien-être et comment miser sur ceux-ci pour leur redonner confiance en l’avenir ? Les politiques publiques en font-elles assez ?

Fractures

Qu’elles soient territoriales, économiques, générationnelles ou identitaires, les fractures sont vues comme l’une des principales menaces qui pèsent aujourd’hui sur la société française.

Quel regard portent-ils concrètement sur ces inégalités et quelles sont les plus profondes selon eux ? Comment imaginent-ils le futur d’une France morcelée ?

Vivre ensemble

L’enquête DAC2022 avait révélé que 1 jeune sur 4 estimait impossible de se faire entendre et que près de 2 jeunes sur 5 ne s’estimaient représentés par personne. Pourtant, cette « crise de la représentation » n’implique en rien un désengagement des jeunesses.

Face à ces chiffres, comment éviter le repli sur soi et inventer de nouvelles formes de « faire société » ? Quels sujets, quels projets pourraient permettre de recréer un récit collectif mobilisateur pour les moins de 30 ans ?

Au quotidien

Les jeunes ont conscience de l’importance de leurs actes au quotidien pour préserver l’environnement. Dans l’édition 2022 de DAC, ils étaient 81% à se restreindre régulièrement par conscience environnementale. Les priorités identifiées par eux pour lutter contre le réchauffement climatique ? La mobilité, l’éducation, l’économie, les vêtements et l’alimentation : des domaines sur lesquels ils peuvent agir concrètement.

Quels nouveaux modes de vie le défi du siècle dessine-t-il ? Par les actes, par les mots ou par les votes, l’échelle individuelle peut-elle faire basculer notre société dans un monde post-carbone ? Quel futur dessinent-il face à la crise climatique ?

A l'échelle globale

Si 81% des jeunes considèrent que l’environnement est une priorité, les jeunes ne souhaitent légitimement pas porter seuls les efforts nécessaires. Tout comme les entreprises, l’Etat doit aussi jouer un rôle important, dans ses investissements, les aides qu’il peut donner, mais aussi par une politique « un peu plus stricte » en la matière (44% des répondants à l’enquête DAC2022).

Le dialogue entre les jeunes et les décideurs est-il rompu lorsqu’il s’agit de la crise climatique, comme on l’entend parfois ? Comment mobiliser toutes les parties prenantes pour éviter la catastrophe ?

Choix de carrière

Le saut dans la vie active est une étape vécue de façon inégale chez les jeunes adultes. Tandis que certains s’engagent rapidement dans un parcours professionnalisant et font très tôt l’expérience du travail, d’autres poursuivent de plus longues études, après d’éventuelles réorientations. D’autres, aussi, sont bloqués dans le sas entre vie scolaire et vie active. En France, ils sont 1,5 million (Insee, 2021), ni en études, ni en emploi, ni en formation.

Pourquoi certains trouvent-ils facilement leur voie tandis que d’autres peuvent mettre des années ? Existe-t-il des « erreurs de parcours » ou faut-il voir ces expériences comme positives ? Les pouvoirs publics en font-ils assez pour garantir l’égalité des chances quant à la formation et l’accès au travail, dans un contexte où 82% d’entre eux n’ont pas l’impression d’être assez formés pour le marché du travail (DAC 2022) ?

Avenir du travail

Plus d’un jeune sur deux s’inquiète pour son avenir professionnel (DAC 2022). Alors que le travail entame une transformation en profondeur avec la révolution numérique, les jeunes réinventent leur rapport à la vie professionnelle (nouvel équilibre « vie pro vie perso », engagement sociétal des entreprises…).

Comment adapter la formation à ce monde du travail en mutation ? Comment les entreprises peuvent-elles embrasser cette révolution pour en faire une force ? Les jeunes voient-ils les nouvelles technologies comme une opportunité ou une menace pour leur avenir ?